Fonctionnement des COOPEC

Structure démocratique

Adhésion ouverte et volontaire

L’adhésion à la coopérative d’épargne et de crédit est volontaire et ouverte à tous ceux qui, au sein du lien commun d’association accepté, peuvent utiliser ses services et sont disposés à accepter les responsabilités correspondantes.

Contrôle démocratique

Les membres de la coopératives d’épargne et de crédit jouissent du même droit de vote selon le principe « une personne, une voix » et participe aux décisions affectant la coopérative, sans égard au montant de leurs comptes-épargne ou de leurs parts sociales ou du volume de leurs opérations.

Non discrimination

Les coopératives d’épargne et de crédit ne sont pas discriminatoires en matière de race, de nationalité, de sexe, de religion et d’opinion politique.

Services aux membres

Services aux membres

Les services de la coopérative d’épargne et de crédit sont orientés vers l’amélioration du bien-être économique et social de tous les membres

Répartition entre les membres

Afin d’encourager l’épargne par des dépôts réguliers et ainsi octroyer des prêts et fournir d’autres services, un taux d’intérêt équitable est servi sur les dépôts en fonction du résultat d’exploitation de la coopérative d’épargne et de crédit.
Les excédents provenant des opérations de la coopérative après avoir assuré un niveau de réserve de fonds adéquat et après avoir payé des dividendes limités sur le capital social là où il existe – appartiennent et profitent à tous les membres sans qu’un groupe de membres reçoive des avantages au détriment des autres. Ces excédents peuvent être répartis entre les membres au prorata des opérations effectuées comme intérêts ou ristournes ou bien utilisés pour améliorer les services ou pour fournir de nouveaux services demandés par les membres.

Stabilité financière

Un des soucis primordiaux de la coopérative d’épargne et de crédit est l’établissement de la solidité financière, y compris des réserves adéquates et des contrôles internes qui assureront un service sans interruption aux membres.

Buts sociaux

Formation permanente

Les coopératives d’épargne et de crédit promeuvent activement l’éducation et la formation de leurs membres, administrateurs et employés, ainsi que du grand public, sur les principes sociaux, démocratiques et d’entraide de la coopération d’épargne et de crédit. La promotion de l’épargne et l’usage prudent du crédit, ainsi que la formation sur les droits et les responsabilités des membres sont essentiels au caractère social et économique des coopératives d’épargne et de crédit en ce qui concerne la satisfaction des besoins des membres.

Coopération entre coopératives

D’après leur philosophie et les pratiques solidaires, les coopératives d’épargne et de crédit, dans la mesure de leurs capacités coopèrent activement avec d’autres coopératives et leurs associations aux niveaux local, national et international afin de satisfaire au mieux les besoins de leurs membres et de leurs communautés.

Responsabilité sociale

En perpétuant les idéaux et les croyances des pionniers de la coopération, les coopératives d’épargne et de crédit prônent le développement humain et social. Leur vision de justice sociale s’étend aux membres individuels, ainsi qu’à la communauté dans laquelle elles travaillent. Chaque personne dans ladite communauté est membre potentiel et à juste titre fait partie de la sphère d’intérêt et de préoccupation de la coopérative. Les décisions doivent être prises en toute considération des intérêts de la collectivité au sein de laquelle se trouvent la coopérative et ses membres.

Ces principes de fonctionnement des coopératives d’épargne et de crédit sont basés sur la philosophie de la coopération et ses valeurs centrales d’égalité, d’équité et d’entraide. Reconnaissant la variété des pratiques dans l’exécution de la philosophie de la coopération d’épargne et de crédit dans le monde entier, au cœur de ces principes se trouve le concept de développement des individus afin de réaliser une vie meilleure pour eux-mêmes et pour leur communauté.