Historique

Fucec-Togo/Hier

1969 : Création à Kougnohou (sous préfecture d’Akébou, dans le Sud-Ouest du pays) de la première coopérative d’épargne et de crédit (COOPEC) sur l’initiative d’un missionnaire américain du nom de James WINTER

1970-1983 : Promotion des COOPEC par un Comité National de Développement des Unions de Coopératives d’Epargne et de Crédit (CONAUDEC), composé de bénévoles togolais ayant pris le relais du missionnaire américain

1983 : Création de la FUCEC-TOGO (Fédération des Unions Coopératives d’Epargne et de Crédit du TOGO)
Emanation des COOPEC, la FUCEC-TGO est à l’époque une structure fédérative à trois niveaux avec :
- à la base : la COOPEC
- au niveau régional : l’union
- au niveau national : la fédération

1983-1999 : La FUCEC-TOGO a pris le relais du CONAUDEC pour poursuivre l’essaimage des COOPEC sur le territoire national mais surtout pour assurer la professionnalisation des services aux membres avec la mise en place d’une Direction Générale.
Sur cette période, les partenaires techniques et financiers étaient essentiellement :
- l’USAID à travers le WOCCU (World Council of Credit Unions) - USA
- le B F D W (Brot Für Die Welt) - Allemagne
- le Crédit Mutuel – France

2000 : Conclusion d’un partenariat avec Développement international Desjardins (DID)- CANADA)

2001 : Adoption d’un plan de restructuration couvrant la période (2001-2006) avec pour principal objectif : mieux s’organiser pour mieux servir nos membres.

Fucec-Togo/Aujourd’hui

Un réseau en pleine mutation avec des transformations majeures s’articulant autour de trois axes :
- la reconfiguration de la Fédération, passage d’une structure de trois niveaux (COOPEC - UNION-REGIONALE - FEDERATION) à une structure à deux niveaux (COOPEC-FAITIERE UNIQUE), réorganisation des services de la Faîtière.
- la reconfiguration des COOPEC de base : réduction du nombre des COOPEC pour avoir des unités plus grosses avec au besoin des Points de Services pour mieux répondre aux impératifs de sécurité et de rentabilité des opérations.
- la professionnalisation de plus en plus croissante de la gestion des COOPEC avec :
— la mise en place de ressources humaines de qualité et en nombre suffisant
— la gestion améliorée des risques opérationnels
— l’amorce d’un véritable virage crédit
— le développement de nouveaux produits et services
— l’informatisation des institutions du réseau

Dans ce processus de transformation, le réseau est accompagné par :

- DID (Développement international Desjardins) – Canada
- CIF (Confédération des Institutions Financières d’Afrique de l’Ouest) - Burkina-Faso
- FFH (Freedom from Hunger) - USA
- Plan-TOGO
- PASNAM (Programme d’Appui à la Stratégie Nationale de Microfinance) sur financement du PNUD et du FENU.